Concours de catégorie B

Tout savoir sur le concours de rédacteur territorial

Le concours de rédacteur territorial se passe en externe, en interne ou troisième concours. Dans la fonction publique territoriale, une fois que vous réussissez un concours, votre nom apparaît sur une liste d’aptitudes. C’est ensuite à vous de démarcher les collectivités pour lesquelles vous aimeriez travailler. Mais avant d’en arriver là, il faut tout d’abord réussir les épreuves du concours.

  • Les épreuves du concours de rédacteur territorial

Comme pour la plupart des concours, vous serez confronté à deux épreuves : celle d’admissibilité et celle d’admission. Découvrons-les plus en détail.

  1. L’épreuve d’admissibilité

Cette première partie du concours est composée de deux exercices. Le premier consiste à rédiger une note à partir d’un dossier. Celui-ci portera sur les notions d’usage dans les collectivités territoriales ainsi que leurs missions, leurs moyens d’actions et leurs compétences. Cette première partie de l’épreuve durera 3 heures et la note comptera pour un coefficient 1 dans votre note finale.

La seconde épreuve est également un exercice écrit durant lequel vous devrez répondre à une série de questions. Lors de votre inscription au concours, vous devrez choisir un domaine dans lequel vous aimeriez travailler. Vous aurez le choix entre :

  • Le droit civil dans les missions des collectivités territoriales
  • Le droit public en lien avec les missions des collectivités territoriales
  • Les finances, les budgets et les domaines d’intervention économique des collectivités territoriales
  • Les actions sanitaires et sociales des collectivités territoriales

Les questions de cette seconde épreuve porteront donc sur l’un de ses sujets, celui que vous aurez choisi. Cette fois encore, votre note comptera pour un coefficient 1 et l’examen durera 3 heures.

     2. L’épreuve d’admission

La seconde étape du concours est une épreuve orale d’une durée de vingt minutes. Avant de vous retrouver face au jury, vous aurez à préparer un petit exposé (d’une durée de 5 minutes). Vous devrez y présenter votre formation ainsi que votre projet professionnel. Votre oral commencera donc par ce petit exposé.

Durant les quinze minutes restantes, vous pourrez échanger avec les jurés. Ce moment leur sera utile pour déterminer votre motivation, votre capacité à intégrer une collectivité et à exercer les fonctions qui vous seront dévolues.

  • Les prérequis au concours de rédacteur territorial

Pour pouvoir vous présenter au concours de rédacteur territorial, il faut tout d’abord que vous ayez le baccalauréat ou un diplôme homologué de niveau IV. Si ce n’est pas le cas, vous devez impérativement posséder une qualification reconnue équivalente.

 Vous devez également être de nationalité française ou ressortissant d’un pays membre de l’Union Européenne. L’âge minimum requis est 16 ans, il n’y a en revanche aucune limite d’âge. Vous devez bien entendu jouir de vos droits civiques et ne pas avoir subi de condamnation incompatible avec l’exercice des fonctions d’un rédacteur territorial. Il est aussi impératif que vous soyez en règle vis-à-vis de l’obligation de service national de l’État dont vous êtes ressortissant. Enfin, avoir une bonne condition physique vous sera demandé, sauf si vous êtes en situation de handicap. Dans ce cas, une dérogation devra vous être accordée.

Comme tous les concours de la fonction publique, le concours de rédacteur territorial n’est pas insurmontable. Avec une bonne préparation, vous saurez mettre toutes les chances de votre côté et atteindre le poste que vous désirez.